Détails de l'actualité

Leach International Europe renaît de ses cendres

Communauté d'Agglomération du Niortais Logo de NiortAgglo

09/09/2020

Dévasté par les flammes dans la nuit du 7 au 8 août 2019, le site de l’entreprise Leach International Europe fait l’objet d’une reconstruction accélérée. Les salariés hébergés par Niort Agglo jusqu’ici vont pouvoir réintéger le site en février prochain.

Dévasté par les flammes dans la nuit du 7 au 8 août 2019, le site de l’entreprise Leach International Europe fait l’objet d’une reconstruction accélérée. Les salariés hébergés par Niort Agglo jusqu’ici vont pouvoir réintéger le site en février prochain.

 Eiffage Construction, qui s’est vu confier au printemps dernier la reconstruction de l’usine niortaise de Leach International Europe, a baptisé le projet : « Phoenix ». Tout a été mis en œuvre pour une reprise rapide de l’activité sur le site : instruction des permis de construire accélérée, recours à des entreprises locales (66 % sont du Niortais) et forte mobilisation des salariés d’Eiffage dans le cadre d’un accord d’entreprise montant notamment les cadences hebdomadaires à 44 heures, afin de rattraper le retard dû à la crise sanitaire.

 De son côté Niort Agglo a aidé l’entreprise dans la phase transitoire en lui permettant de maintenir une activité. Elle a mis des locaux à sa disposition – pépinière d’entreprise, Maison de l’économie sociale et solidaire, Bâtiment SANDEFO -  et l’a accompagnée dans la recherche de locaux supplémentaires : ancien local PANTOMECA à Sainte-Pezenne et ancien site PROMOCASH dans la zone de Saint-Liguaire.

 Le chantier de 10 millions d’euros a démarré en juin ; la charpente métallique est installée. L’objectif est de livrer le bâtiment abritant les outils de production le 27 novembre prochain et la partie tertiaire en février 2021. L’usine ne sera pas plus grande qu’avant, mais elle se veut évolutive, avec des cloisons intérieures modulaires, afin de s’adapter aux productions d’aujourd’hui et de demain. Le 24 février, les salariés de Leach devraient retrouver pleinement leur site de la zone de Saint-Liguaire.