Une plateforme pour acheter en ligne chez nos commerçants et artisans

Communauté d'Agglomération du Niortais Logo de NiortAgglo

06/10/2020

Afin de soutenir les producteurs locaux, artisans et commerçants de proximité, les chambres consulaires des Deux-Sèvres ont lancé une plateforme d’e-commerce local. Un projet soutenu par Niort Agglo dans le cadre de son fonds d’innovation territorial.

Afin de soutenir les producteurs locaux, artisans et commerçants de proximité, les chambres consulaires des Deux-Sèvres ont lancé une plateforme d’e-commerce local. Un projet soutenu par Niort Agglo dans le cadre de son fonds d’innovation territorial.

Grâce à la plateforme « Ma Ville Mon shopping », on peut désormais faire ses courses 24h sur 24 chez le commerçant, l’agriculteur ou l’artisan d’à côté. Ensemble, la Chambre du commerce et d’industrie (CCI), la Chambre de d’agriculture et la Chambre de métiers et de l’artisanat, ont choisi de mettre à leur disposition ce site internet qui compte à ce jour plus de 3 150 boutiques sur 88 départements. Le soutien financier de Niort Agglo à cette opération innovante couvre les frais d’inscription des entreprises et a permis de baisser de moitié les frais de commissionnement sur les ventes. « Nous nous tenons aux côtés des commerçants en leur offrant la possibilité de bénéficier, à moindre coût, d’une nouvelle vitrine, »  a souligné Jérôme Baloge, Président de Niort Agglo.

Chaque commerçant peut créer son e-boutique pour présenter ses produits. Les internautes de Niort Agglo, des Deux-Sèvres ou d’ailleurs peuvent faire leur choix et acheter en ligne (le paiement est sécurisé). La commande peut être mise à disposition en magasin ou livrée localement sous 24h – 5 € le service pour des paquets allant jusqu’à 15 kg – par La Poste dont Ma Ville Mon shopping est une filiale. « Ce fonctionnement répond aux nouveaux usages de consommation utilisant le numérique, qui ont été renforcés au moment du confinement, a expliqué Philippe Dutruc, Président de la CCI, tout en permettant le développement des circuits courts. Il faut maintenant que les commerçants se saisissent de ce nouvel outil et que les habitants du territoire prennent l’habitude de l’utiliser pour faire leur course. »

·         mavillemonshopping.fr