L’eau de la patinoire recyclée pour l’arrosage des espaces verts

Communauté d'Agglomération du Niortais

03/06/2022

En cette période de pénurie d’eau et dans un objectif de développement durable, Niort Agglo récupère et recycle les eaux de ses équipements sportifs, notamment la patinoire et les piscines, pour assurer l’entretien de ses espaces verts. Une initiative éco-citoyenne qui a trouvé un écho dans les médias nationaux*

C’est le cas actuellement de la patinoire, fermée pour la période estivale, dont les 100 m3 de glace devenue eau sont pompés avant d’être stockés, puis réutilisés à des fins d’arrosage et d’entretien des espaces verts de la ville de Niort.

La même opération sera menée dans quatre des six piscines de Niort Agglo dans le cadre de leur entretien annuel. L’eau sera déchlorée, stockée, puis mise à la disposition des communes du territoire pour l’aide au fleurissement de l’espace public, voire, en deuxième lieu, au nettoyage urbain.

Les pompages dans les piscines se dérouleront selon le planning suivant : Sansay-La Garette (530 m3) le 7 juin, Les Colliberts, à Mauzé-sur-le-Mignon (510 m3) le 22 juin, Champommier (400 m3) le 29 août, centre aquatique Les Fraignes, à Chauray (500 m3) le 1er septembre.

Consommer moins d’eau et l’utiliser mieux

« Il eut été dommage de rejeter cette eau dans le réseau d’assainissement, surtout en cette période de sécheresse et de restriction », précise Philippe Mauffrey, vice-président de Niort Agglo en charge de la politique sportive et des sports d’eau. « Cette opération s’inscrit dans un objectif de développement durable. L’évolution du climat nous oblige à nous réinventer et adapter nos usages de l’eau, que ce soit pour l’arrosage, le fleurissement de nos espaces publics. Ça veut dire qu’il faut réfléchir à la fois à consommer moins d’eau et mieux utiliser celle-ci » explique Dominique Six, 1er adjoint à la Ville de Niort.

Récupérer et stocker l’eau de pluie des toitures

La préoccupation première du service des espaces verts est de préserver les plantations faites à l’automne et l’hiver derniers. La politique globale de la Ville sur les espaces publics est de stocker au maximum l’eau, sur place, en récupérant, par exemple, l’eau des toitures des bâtiments publics et de la réutiliser alentour pour éviter les allers et venues de camions-citernes. C’est le cas sur les Jardins de La Brèche où l’eau de pluie des émergences et celle des jeux d’eau sont récupérées pour un usage à proximité.

Chaque projet d’aménagement urbain intègre désormais une réflexion sur la récupération et le stockage de l’eau de pluie des toitures. C’est le cas pour l’îlot Denfert-Rochereau, la place Martin-Bastard, le projet gare Niort-Atlantique.

Un plan de fleurissement adapté aux conditions climatiques

Le service des espaces verts utilise environ 100 000 m3 d’eau par an. Les principaux besoins portent sur les terrains de sport enherbés qui nécessitent entre 4 000 et 6 000 m3/an, viennent ensuite les massifs de plantes saisonnières et les espaces verts.

Les conditions climatiques et la pénurie d’eau conduisent la Ville à revoir son plan de fleurissement. Elle diffère ainsi à l’automne les plantations prévues sur le parking du Moulin du Milieu et rue Saint-Jean. Là où elle plante malgré tout, la préférence est donnée aux plantes méditerranéennes et à des espèces comme le bégonia ou les agapanthes, moins gourmandes en eau.

Pour limiter les arrosages, la Ville a mis en place, depuis plusieurs années, le paillage de ses massifs, préservant ainsi la fraîcheur des sols et permettant le réemploi des déchets de coupe et de taille.

 

* TF1, BFM TV, CNews, Le Figaro, Sciences & Avenir, L'Humanité.