Cours de l'Ecole du Louvre

Située à Paris, l’École du Louvre dispense un enseignement d’histoire de l’art, d’archéologie, d’épigraphie, d’anthropologie et de muséologie. Depuis plusieurs années, elle organise des cours en région.

Le cycle mis en place au musée Bernard d'Agesci à Niort en février et mars 2020 a été perturbé par la situation sanitaire et les deux dernières séances reportées en septembre 2020.

Cycle thématique de 5 séances d’1 heure 30, par Sarah Hassid, docteur en histoire de l’art.

Depuis le XVIe siècle, les peintres n’ont eu de cesse de représenter la musique, ses attributs et ses acteurs. De Raphaël, Véronèse et Caravage à Poussin, Vermeer et Watteau, cette fascination pour le plus immatériel des arts s’accentue progressivement. Elle inspire au XIXe siècle et jusqu’à nos jours, de nouvelles manières de peindre et de contempler qui s’expriment notamment dans les toiles de Delacroix, Whistler, Fantin-Latour, Matisse, Picasso, Kandinsky ou encore Newman.

Ce cycle de cinq conférences permettra de comprendre, à travers l’examen de ces œuvres, de quelle manière cette affection pour l’art des sons a constitué, depuis la Renaissance, un véritable défi pour les artistes.

Mardi 4 février 2020 de 18h à 19h30
Pourquoi peindre la musique ?

Mardi 18 février 2020 de 18h à 19h30
Quelques figures de musiciens inspirés, de sainte Cécile à Beethoven

Mardi 10 mars 2020 de 18h à 19h30
Le concert dans l’atelier du peintre : entre usages et mythes

Samedi 12 septembre 2020 de 14h30 à 16h (séance initialement prévue le mardi 17 mars 2020 et reportée en raison de la situation sanitaire)
La nature morte et l’instrument : vanités, arabesques et déconstructions

Samedi 26 septembre 2020 de 14h30 à 16h (séance initialement prévue le mardi 24 mars 2020)
Les « harmonies » sur toiles des XIXe et XXe siècles

Deux nouveaux cycles sont mis en place pour l'année 2020-2021.

De la parure de Cour à la Joaillerie parisienne : une histoire du bijou de la Renaissance au XIXe siècle.

Cycle thématique de 5 séances d'une heure trente. 

Longtemps réduit au rang d’accessoire frivole et coûteux, le bijou constitue pourtant un sujet d'étude aux multiples facettes. Objet d’apparat, destiné à être porté au vu et su de tous, le bijou symbolise surtout le goût, la fortune, la foi, les convictions ou les sentiments de celui ou celle qui l’arbore. En France, il constitue tout au long de l'époque moderne un véritable instrument de prestige et de pouvoir au service du roi, qui veut faire de l’éclat de la Cour le reflet de sa puissance sur l’échiquier politique européen.

Offerts, vendus, cachés, perdus ou détruits, peu de ces joyaux sont encore conservés et leur histoire est complexe à retracer. Archives, sources littéraires, portraits laissent pourtant entrevoir le luxe inouï, l’inventivité débridée et le coût phénoménal des ornements qui rehaussent la toilette des princes du XVIe siècle jusqu'à la Révolution. En trois siècles, anneaux, chaînes, colliers et autres parures précieuses évoluent au gré des modes, de la découverte de nouvelles mines de pierres précieuses et de l’évolution des techniques de taille.

En lien avec l’exposition « le Bijou régional. Une spécialité niortaise », ce cycle propose de retracer sur quatre siècles le cours d’une tradition de joaillerie et d’orfèvrerie française transmise de maître en apprenti au sein des ateliers.

  • Mardi 29 septembre 2020, de 18h à 19h30 
    "Un ciel étincelant de claires étoiles" : parures de ville et parures de Cour à la Renaissance, par Julie Rohou, conservateur du patrimoine, Musée de la Renaissance - Château d'Ecouen.
  • Mardi 6 octobre 2020, de 18h30 à 20h
    Tradition et innovation : le XVIIe siècle dans les cours européennes, par Julie Rohou, conservateur du patrimoine, Musée de la Renaissance - Château d'Ecouen.
  • Mardi 13 octobre 2020, de 18h à 19h30 
    Le temps des pierres précieuses : le triomphe de la joaillerie au XVIIIe siècle, par Julie Rohou, conservateur du patrimoine, Musée de la Renaissance - Château d'Ecouen.
  • Mardi 3 novembre 2020, de 18h à 19h30 
    Fastes et splendeurs de la joaillerie parisienne au XIXe siècle (1ère partie), par Sophie Motsch, attachée de conservation au département XVIIe et XVIIIe siècles, Musée des arts décoratifs, Paris.
  • Mardi 10 novembre 2020, de 18h à 19h30 
    Fastes et splendeurs de la joaillerie parisienne au XIXe siècle (2e partie), par Sophie Motsch, attachée de conservation au département XVIIe et XVIIIe siècles, Musée des arts décoratifs, Paris.

Cycle thématique de 5 séances d'une heure trente.

L’écriture est un ensemble de signes qui fixent les sons utilisés dans un système linguistique donné. Du bassin mésopotamien, où les premiers alphabets ont été inventés à l’alphabet carolingien dont nous sommes les héritiers, les lettres ont pris des formes extrêmement variées. Comment fonctionne un alphabet ? Comment une même lettre peut-elle avoir plusieurs représentations ? L’art de la typographie donne une forme tangible aux textes, réinventant la forme des lettres et les adaptant aux usages de l’écrit et aux pratiques de la lecture.

Quels sont ces principaux systèmes d’écriture qui ont rythmé l’évolution de l’humanité ? Comment décrire un alphabet ? Comment s’effectue le passage de l’écriture manuscrite à l’écriture imprimée, comment s’invente une nouvelle police typographique ? L’abécédaire est un objet particulièrement sensible à travers lequel étudier l’inventivité typographique, puisqu’il s’agit d’apprendre, de comprendre et de plaire.  

Dans le prolongement de l’exposition ABC ART au musée Bernard d’Agesci, ce cycle propose d’explorer la lettre et l’alphabet à travers l’évolution de l’écriture et de la typographie, mais aussi à travers cet outil d’éducation et d’exploration plastique qu’est l’abécédaire.

  • Mardi 23 février 2021, de 18h à 19h30 
    Les premiers systèmes d'écriture et leur diffusion, par Amélie Lebleu, graphiste, enseignante.
  • Mardi 2 mars 2021, de 18h à 19h30 
    De l'écriture à la typographie, par Amélie Lebleu, graphiste, enseignante.
  • Mardi 16 mars 2021, de 18h à 19h30 
    Apprendre à lire dans les abécédaires : de la lettre à l'image, par Marie-Pierre Litaudon, docteur en littérature générale et comparée.
  • Mardi 23 mars 2021, de 18h à 19h30 
    L'abécédaire, espace de représentations, par Marie-Pierre Litaudon, docteur en littérature générale et comparée.
  • Mardi 30 mars 2021, de 18h à 19h30 
    La typographie dans l'art au XXe siècle : l'utilisation de la lettre par les artistes et les typographes, par Amélie Lebleu, graphiste, enseignante.