DÉCOUVRIR LE TERRITOIRE

Le 2e étage de salle en salle

Le sculpteur Pierre-Marie Poisson est né à Niort en 1876. Son art est multiple : le monumental, le buste, la médaille. Son œuvre est marquée par les nombreux séjours qu’il a effectués à la Villa Abd el Tif, en Algérie.

Inspiré par le jeu des voiles sur le nu des corps, il a notamment exécuté une série de sculptures sous le titre générique des « Danseuses ».

Des œuvres signées Bernard d’Agesci (L’Innocence poursuivie par le Crime), Abraham Mintchine (Homme assis à l’écharpe), Louis-Alexandre Leloir (Le Massacre des Innocents). Antoine Grivolas (Coin de parc à Montsouris), Armand-Désiré Gautier (Pauvre mère) ou Louis-Marie Baader (Ulysse et Nausicaa, une lecture du livre VI de L’Odyssée).

Quelques œuvres apportent une lecture picturale contemporaine : Les Tuteurs de Dominique Baloge ou encore Du buffet genre hideux à Dubuffet, j’en ris pas de Daniel Marboeuf.

 Ne manquez pas Souvenir d’Ecosse de Maxime Maufra (1908).

Auguste Tolbecque (1830-1919) était tout à la fois musicien, violoncelliste, compositeur, facteur d’instruments de musique et pédagogue. C’est à Niort, dans sa superbe demeure du Fort-Foucault, qu’il a réuni une importante collection d’instruments de musique, reconstitué des instruments anciens disparus, écrit, composé… Pénétrez dans son salon de musique : une cheminée en bois ornée d’un panneau de glace, une vitrine du XIXe siècle de style Henri II, des instruments du Moyen Âge, l’un de ses violons...

Levez les yeux pour admirer le plafond en faïence de Parthenay, réalisé par Prosper Jouneau pour l’Exposition Universelle de 1889. Un projet grandiose qui lui apporta gloire et consécration. Auguste Tolbecque en fit l’acquisition vers 1898 pour un prix dérisoire.

La faïencerie d’art de Parthenay a produit des œuvres sur une courte période qui va de 1882 à 1914. Ses trois principaux auteurs, Jouneau, Amirault, et Knoëpflin, ont su créer une passerelle entre la grande tradition faïencière du XVIe siècle et la production moderne de l’Art nouveau.

Parmi les pièces remarquables, cette superbe grande aiguière (vase à eau) à lèvre en coquille avec anse terminée en tête d’oiseau, réalisée par Henri Amirault.

L’Art du Luthier, c’est le titre d’un ouvrage d’Auguste Tolbecque, publié à Niort en 1902. Dans cette salle sont regroupées quelques pièces de sa collection, qui fut dispersée peu de temps après sa mort. Trois violes de gambe de qualité exceptionnelle, datées de 1898 et 1899, reconstituées de l’époque Renaissance, un violoncelle expérimental, une esquisse de l’atelier du luthier…

Le joyau de la collection : une basse de lyre de quinze cordes, appelée lyrone, réalisée en 1898.

Timbale d’enfant, couverts cuillers à ragoût, taste-vin…

Admirez cet exceptionnel moutardier à décor en ailes de chauve-souris, datant du XVIIIe siècle.

Des portraits et des bustes de nos illustres régionaux (le journaliste et homme politique Antonin Proust, l’archéologue Arthur Bouneault, l’écrivain Louis de Fontanes…) et des œuvres d’artistes régionaux : Louis-Alphonse Combe-Velluet, peintre paysagiste né à Poitiers, Jean-Gabriel Hubert-Sauzeau, peintre né à Prahecq, Baptiste Baujault, peintre et sculpteur né à La Crèche, qui réalisa nombre de bustes de personnalités deux-sévriennes, parmi lesquelles le ministre Amable Ricard.

Ne manquez pas le tableau Paysage du Marais Poitevin par Louis-Alphonse Combe-Velluet (1880). Un cours d’eau sous les frondaisons. Trois barques sont amarrées. Dans l’une d’entre-elles, se trouve un pêcheur.