DÉCOUVRIR LE TERRITOIRE

Jardin et rez-de-chaussée

Le musée Bernard d’Agesci présente tout au long de l’année des expositions temporaires, qui sont présentées au rez-de-chaussée du bâtiment. 

 

 

Depuis septembre 2014, trois statues sont exposées dans le jardin du musée Bernard d’Agesci : Caïn maudit par Ernest Guilbert, Somnolence par Frédéric-Etienne Leroux, Achille par Jules-Isidore Lafrance. Elles font partie des marbres, confiés par l’État au musée des Beaux-Arts ou au musée municipal de Niort entre 1874 et 1883, pour décorer les jardins publics de la ville. Vandalisées au début des années 2000, elles ont été mises à l’abri avant d’être restaurées entre 2009 et 2014.

Le Niortais est la terre natale d’aventuriers du XIXe siècle. Parmi eux :

  •  Léon Victor Largeau (1841-1897), né à Magné, réalise de nombreux séjours au Sahara algérien. Une vitrine rassemble les objets ethniques rapportés de ses expéditions.
  •  René Caillié (1799-1838), né à Mauzé-sur-le-Mignon, est connu pour son Journal de voyages à Tombouctou et à Djenné dans l’Afrique centrale (Paris, 1830). Il est représenté en buste, vêtu du costume africain qu’il avait adopté pendant son séjour en Guinée. Ce marbre a été réalisé par Alexandre-Joseph Oliva en 1852.

Dans le grand hall, ne manquez pas L’Apollon du Belvédère, d’après l’antique, attribué à Hubert Le Sueur (XVIIe siècle). Des bronzes confiés par l’Etat au musée des Beaux-Arts ou au musée municipal de Niort entre 1874 et 1883, il est le seul à avoir échappé à la réquisition de 1942 et à n’avoir pas été fondu. Il a cependant souffert de sa longue exposition aux intempéries et est aujourd’hui recouvert d’une patine d’altération vert de gris.