DÉCOUVRIR LE TERRITOIRE

Acquisitions

Marteau lors d'une vente aux enchères

Des acquisitions, parfois réalisées lors de ventes aux enchères, permettent au musée Bernard d'Agesci d'enrichir ses collections.

Vue d’une partie de la ville de Niort, par Achille de Savignac de Montamy

Lors d'une vente aux enchères à Rouen, le 28 janvier 2017, le musée Bernard d’Agesci a acquis une oeuvre picturale intitulée "Vue d’une partie de la ville de Niort", datée 1818 et signée (au revers de la toile) par Achille de Savignac de Montamy.
Cette oeuvre est une source documentaire importante. Il s’agit d’une vue type photographique datée de 1818 représentant le Donjon, le clocher de l’église Notre-Dame, les aménagements des bords de la Sèvre niortaise avec au premier plan, les activités de personnages en costume traditionnel.
Le musée possédait déjà deux autres oeuvres documentaires des environs de Niort de cet artiste : le rocher du moulin de Salboeuf (1823) et l’ancienne chapelle du château de Surimeau (1822).


Achille de Savignac de Montamy (1785-1857)

Né dans la paroisse de Saint-André à Niort, Achille Savignac est le fils d'un ancien mousquetaire de la garde du roi et de Marie-Louise Dardais de Montamy. Pour éviter des confusions avec d'autres membres de sa famille (un Frédéric de Savignac expose en 1839 à Niort), il accole son nom de famille à celui de sa mère. Il expose trois huiles au Salon des beaux-arts de Niort en 1840 sous le nom de M. de Montamy.

Deux dessins, à la mine de plomb sur papier vélin, datés de 1866 et attribués à Félix Benoist, ont été achetés à un marchand d'estampes et de dessins, à Paris, en novembre 2016 :

  • Niort, vue générale (225 x 322 mm). On distingue au premier plan la minoterie de Comporté, au deuxième plan des habitations avec un îlot, une écluse et une cheminée d'usine et en arrière plan la caserne Duguesclin, l'église Saint-André, le Pilori, le Donjon, l'église Saint-Hilaire nouvellement terminée.
  • Niort, vue prise du jardin des Plantes (233 x 315), avec au premier plan une passerelle en bois en haut du jardin des plantes et en arrière-plan l'église Saint-André, l'église Notre-Dame et le Donjon.

Ces dessins préparatoires ou d’étude proviennent du Fonds de l’Atelier de Pierre Henri Charpentier (1788-1854) & Henri Désiré Charpentier (1806-1883), graveurs et éditeurs installés à Nantes, puis à Paris, spécialisés dans l’édition de lithographies, comme par exemple Paris dans sa Splendeur, La Bretagne Contemporaine, Nantes et la Loire Inférieure, monuments, sites et costumes dessinés par Félix Benoist… Ils n’ont probablement jamais été édités.
Leur auteur, Félix Benoist (1818-1896), était un "artiste voyageur", dessinateur et lithographe français, qui a participé entre autres au remarquable recueil Paris dans sa splendeur.

  • Portrait de Françoise d’Aubigné, par Henri Gascar
    Ce portrait de Françoise d’Aubigné, Madame de Maintenon, a été réalisé en 1674, une époque heureuse de sa vie. L'huile sur toile de forme ovale, avec son encadrement en noyer époque Louis XIII, est attribuée à Henri Gascar. Ce peintre, grand portraitiste, connut un grand succès dans l’Angleterre du XVIIe siècle

  • Timbale gobelet en argent, par Louis Casimir, maître orfèvre à Saint-Maixent, XVIIIe siècle

  • L’Etable, huile sur toile, de Louis-Alphonse Combe-Velluet
  • Deux couverts en argent du XVIIIe siècle, par Pierre Joubert, orfèvre à Thouars
  • Portrait de la Comtesse du Saillant, par Bernard d’Agesci
    La CAN a acheté en vente publique, à Drouot, une huile sur toile ovale de 1790, signée Bernard d’Agesci, qui représente Louise de Grossole, comtesse du Saillant, devant un piano-forte.