Un contrat local de santé pour le territoire

Communauté d'Agglomération du Niortais Logo de NiortAgglo

04/12/2018

Niort Agglo et ses partenaires ont signé, lundi 3 décembre, un Contrat local de santé pour la période 2019-2023. ils s’engagent à garantir un accès à la santé pour tous et à renforcer le maillage d’une offre de services cohérente sur le territoire du Niortais.

Niort Agglo et ses partenaires : l’État, l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine (ARS), le Conseil Départemental des Deux-Sèvres, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) et le Centre Hospitalier de Niort, ont signé, lundi 3 décembre 2018, un Contrat local de santé (CLS) pour la période 2019-2023.

Les signataires s’engagent à garantir un accès à la santé pour tous et à renforcer le maillage d’une offre de services cohérente sur le territoire du Niortais. Ce contrat, piloté par Niort Agglo, a été élaboré sur la base d’un diagnostic-santé qui a identifié les principales zones de fragilité sur notre territoire dont la démographie (120 000 habitants) progresse au rythme moyen de 0,6 % par an, soit une croissance supérieure à la moyenne nationale. « C’est la première fois que notre territoire se donne un cadre territorial pour la santé. La question des services de soins est un véritable enjeu, surtout celui des premiers recours », précise Jérôme Baloge, président de Niort Agglo. Le Contrat local de santé permettra de répondre à de nombreux enjeux, tant en matière d’offres de soins que sur les conditions d’accompagnement des populations les plus fragiles ou en perte d’autonomie. « C’est une sollicitation récurrente des élus locaux, à laquelle nous devons être attentifs et réactifs, en lien avec les professions de santé en plus des commissions qui sont à nos côtés. Les questions de l’accueil des personnes fragiles et/ou en perte d’autonomie, de leur logement, de leur santé sont au cœur du Contrat local de santé ».

Portrait santé du territoire

Le diagnostic-santé laisse apparaître une forte augmentation de la population âgée de plus de 60 ans et une évolution sensible des plus de 75 ans. Dans un proche avenir, des modes de prise en charge adaptés et diversifiés devront émerger. Des territoires sont quasiment dépourvus d’une offre de proximité de soins de premier recours et le vieillissement de l’âge des médecins généralistes se confirme.
Il existe de grandes disparités dans les niveaux de revenus qui laissent apparaître des situations socio-économiques dégradées, des difficultés d’accès aux soins et aux droits.
Enfin l’offre de prévention à destination des enfants et des jeunes mérite d’être étayée, mieux coordonnée, mieux répartie. Dans le cadre du dispositif Contrat local de santé, des actions seront menées pour équilibrer et adapter les offres de santé du territoire aux besoins des habitants. Des initiatives ont déjà été prises comme la création de la Maison de santé du Marais, à Saint-Hilaire-la Palud, ouverte en juillet 2015, pour maintenir une offre de santé de proximité, sur la commune et sur le Marais.