La mobilité et l'aménagement du territoire au coeur des enjeux du pôle métropolitain

Communauté d'Agglomération du Niortais Logo de NiortAgglo

18/09/2017

Les présidents des 9 intercommunalités du Pôle Centre-Atlantique se sont réunis pour notamment évoquer l’enjeu stratégique des transports pour son développement.

Les présidents des neuf intercommunalités qui composent le Pôle Centre-Atlantique se sont réunis, mardi 7 février à Niort, pour notamment évoquer l’enjeu stratégique des transports pour son développement.

Dans le contexte de régionalisation de certaines compétences comme les transports, le pôle métropolitain défend sa place dans le schéma d’aménagement de la région Nouvelle Aquitaine. Il souhaite garantir à son territoire une meilleure desserte ferroviaire avec l’arrivée de la LGV, en proposant de doubler les dessertes envisagées et de réduire les temps de trajets notamment aux heures de pointe. En prônant la solidarité des communes sur son territoire, les représentants du pôle métropolitain souhaitent ne voir aucune ville exclue du schéma de développement des transports comme Surgères ou Saint-Maixent-L'Ecole.

Co-construire le territoire avec la Région
Le pôle métropolitain doit trouver sa place dans le nouveau schéma d’aménagement du territoire porté par la nouvelle région. Jérôme Baloge, président de l’Agglomération explique que « notre pôle doit être reconnu comme un périmètre de négociation en tant que tel par la Région. C’est très important pour défendre nos intérêts et profiter de financements croisés dans le cadre de contractualisations qui nous lieraient. » Bien d’autres sujets de développement relèvent de cette même approche comme les filières économiques, l’enseignement supérieur, le tourisme, l’environnement « Il s’agit d’être prêts quand tous ces grands schémas vont commencer à être débattus et pouvoir co-construire notre territoire avec la Région pour préparer le quotidien de demain». Une prochaine conférence métropolitaine est d’ores et déjà programmée le 31 mai à Rochefort pour poursuivre les réflexions. D’ici là, des groupes de travail technique et politique sur l’intermodalité, le schéma de cohérence territoriale, l’économie, le tourisme, la planification vont se tenir pour « réguler notre entente et faire avancer notre territoire de 512 000 habitants».